[TEST] Assassin’s Creed II

BMQggEDCAAAwjsv

Renaissance XVe siècle, Italie, Assassin’s Creed II sorti 2 années après le premier opus, nous entraînes littéralement en plein coeur de la Renaissance, territoire de complot et de trahison, on incarne Ezio Auditore Da Firenze, un jeune italien aussi talentueux que dragueur, il découvre par la suite son héritage grâce a son père, d’ailleurs Ubisoft a fait un moyen-métrage racontant l’histoire du père d’Ezio, pour ceux qui ne l’on pas vu une vidéo juste en dessous..

Le gameplay et les animations sont les même que Assassin’s Creed premier du nom, sauf peut être pour les escalades et les combats, car on pourra maintenant sauter pour attraper un rebord plus haut ou tout simplement grimper plus vite, niveau combat c’est la révolution  les combats peuvent varier du 1 vs 1 a du 1 vs 15, la solution : fuir ! Il y a autant de cachette et de manière de duper les gardes que dans le 1, mais on pourra en plus se mêler a la foule pour devenir invisible et aussi jeter une bombe fumigène pour étourdir les gardes et fuir. Si vous êtes plutôt le genre de personne à foncer et à tout casser, vous y trouverez aussi votre bonheur, avec un nombre incroyable d’arme (épées, haches, lances, marteaux, épée lourde, dagues, poison, couteaux de lancer, lame secrète, pistolet, poings) notons que la lame secrète est devenu une arme de combat et qu’elle est (malheureusement) tellement puissante qu’on n’utilise rien d’autre, cependant elle est tout aussi utile pour les assassinats furtifs, on peut assassiner en tirant un garde sur un toit en étant accrocher sur le rebord, assassiner d’en haut ou en étant dans une meute de foins, décidément ces lames secrète sont bien utiles ! Oui vous avez lu « lames » car Ezio n’a pas une lame mais 2 ! Une à chaque mains, ce qui permet de faire un double assassinat si deux ennemis sont à proximité et qu’ils ne vous voient pas, vous pourrez aussi faire un double assassinat avec les gardes en sautant sur eux par en haut, si vous souhaitez l’a jouer vraiment incognito vous pouvez même cacher le corps des ennemis, en parlant d’incognito si des gardes vous voient tuer, votre avis de recherches augmente, donc les gardes vous attaquerons au moindre pas, pour remédier à cela on peut retirer les papiers avec votre tête, soudoyer des crieurs, teindre votre tenue en une autre couleur, ou tout simplement tuer les témoins. Il y a aussi les capes, par exemple vous avez la cape des Medici, votre notoriété reste à 0 à Venise mais quand vous partez à Florence, votre cape ne sert plus a rien. Pour les contre violence, on peut gagner les services d’un groupe de courtisanes qui distrairons les gardes, des voleurs aussi et des mercenaires pour les tuer à votre place.

BMQhECPCAAECpLZ

Comment parler d’Assassin’s Creed II sans mentionner les villes ? Alors il y a Florence (notre chez nous), Tuscany, Les montagnes (une sorte de carrefour), Forli, Villa (notre QG Assassin) et le plus beau pour la fin, Venise ! Voir Venise et mourir c’est pareil dans Assassin’s Creed 2 si un mot existait pour décrire cette ville c’est « MAGIQUE », on est séduit par la musique, par l’harmonie des paysages, par l’atmosphère, tout ces citoyens qui se déplacent sous les ponts avec leur pirogues, tandis que plus c’est un autre univers avec toute ces lumières et feu d’artifice la nuit, sans parler du Carnaval etc… Toutes les villes sont tellement bien représenter que des documentaires utilisent des images du jeu pour parler de l’Italie dans la Renaissance.

SCÉNARIO

Comme dans le 1, un Assassin’s Creed contient 2 scénarios, le principal avec Desmond Miles, et le secondaire avec l’ancêtre de Desmond, et encore une fois, le scénario est énorme des 2 cotés, Desmond est obliger de retourner dans l’Animus après les événements de fin du 1 (No spoil), quand à Ezio, il est une des victimes du plus grand complot d’Italie qui continue cet guerre immortel entre les Templiers et les Assassins, Ezio décide alors de ce venger et découvre par la même occasion son héritage, il fait parti de la ligner des assassins, tout comme son père, (Notons qu’Ezio n’est pas l’ancêtre d’Altaïr, mais l’ancêtre de la femme d’Altaïr, qui est italienne) Sachant que tout personnages important qu’on rencontrera au bout de cet opus on réellement exister, et la date et l’heure de leur mort sont extrêmement précise, Ezio rencontrera sur son chemin Leonardo Da Vinci, qui aidera notre assassin en lui fabriquant des armes à l’aide des « pages de codex qu’on trouvera un peu partout » Leonardo nous fabriquera un pistolet en dessous de la lame ainsi que la machine volante où on survolera les magnifiques villes de la Renaissance durant 2 missions, par contre la fin est le défaut de ce jeu.

DURÉE DE VIE

20 heures pour les quêtes principales, 10 heures pour les secondaires, 30 heures au total, sachant que le scénario nous bloque sur le jeu jusqu’à la fin, que les missions sont très variés par rapport au 1. Les missions secondaires sont constituer de plusieurs points, d’abord les courses poursuites, les contrats d’assassinats, les plumes à collecter, les pages codex et les tombeaux d’assassin, il y a 6 tombeaux d’assassin, un tombeau d’assassin est en fait une pièce par fois poussant à grimper en utilisant sa cervelle, des courses contre la montre et des énigmes  chaque tombeau terminer équivaut à une clé gagnée, quand vous les avez toute, une salle où il y a l’armure d’Altaïr s’ouvre ( une armure qu’Altaïr n’a jamais porter…), l’armure d’Altaïr rend votre tenue noir, et vous donne une armure indestructible mais vous perdez de la vie quand même, en parlants d’armures, il existe des quêtes extra-secondaire, car oui loin d’être récompenser en arme et améliorations à chaque mission terminées. Cet fois on vous paie en argent ! Avec l’argent vous pouvez acheter une armure plus puissante, ou réparer votre armure cassée, acheter des armes, des munitions, améliorer vos sacoches et acheter des potions (votre santé ne se rempli plus sans potion), vous pouvez aussi gérer votre villa, par exemple vous agrandissez l’église, ou rénover des magasins qui on fermé ou ajouté des d défenses militaires, tout sa attirera plus de touristes dans votre villa et donc de l’argent ! Plus vous rénover.. plus vous gagne !!, il faut de l’argent pour rénover effectivement mais les bénéfices sont plus énorme, c’est comme une partie de monopoly ! (L’argent se gagne en rénovant la villa, en faisant des missions principales et secondaires, en dépouillant des cadavres, en fouillant des coffres ou en volant des citoyens). Sans oublier le nouveau service « Uplay » en terminant le jeu et en accomplissant des défis vous gagnerez des points qui vous permettrons d’acheter (virtuellement) des contenus, comme la tenue d’Altaïr, un thème pour votre console etc.. par exemple vous terminez tout les tombeaux d’assassin, on vous donne 60 Uplay en points, vous acheter une amélioration des couteaux de lancer dans la boutique, mais ne dépenser pas tout vos points bêtement, vous pouvez les utiliser dans les autre jeux d’Ubisoft pour acheter des contenu des jeux, inutile de préciser que cela marchera avec les prochains Assassin’s Creed.

BANDE SON

 La bande son est toujours de si bonne qualité dans les 2 langues ! En plus il y a des expressions italiennes, (notons que la VO contient beaucoup plus de phrases en italien) les musiques sont tout simplement splendide, d’ailleurs une scène au début du jeu donne presque envie de pleurer, les musiques sont tout aussi belle les une que les autres mais une sort du lot, oui je parle de « Ezio Family » l’Ost du jeu si vous n’avez pas ecouter ce chef-d’oeuvre c’est juste en dessous

GRAPHISMES

Les graphismes sont nettement mieux que le 1er mais au niveau des visages c’est pas terrible, certain personnage ressemble a des fesses de singe digne d’une Gamecube, à part cela les villes sont toute très belles et se balader sur les toits avec un coucher de soleil qui donne à la ville un teint orange c’est juste magnifique

BMQhB_uCUAAYH-5

inutile de préciser que le vol avec la machine volante de Leonardo était un moment fort émotionnel avec une magnifique ville. les tenues sont belles et on voit bien les détails du tissu de près.

VERDICT

 Assassin’s Creed est un voyage vers l’Italie qui marque les mémoires  les genres de jeu qu’il faut avoir dans sa collection pour dire « j’ai les meilleurs jeu de cet gen » un univers qui frôle la perfection, un scénario tellement bien mis au point qu’on tombe directement sous le charme de cet univers, ce jeu est un véritable cadeau venu tout droit d’Ubisoft Montréal, tout est émotionnelle-ment parfait, qu’on a envie d’y rejouer après 2 mois, les missions sont très variés et Ezio très attachant (bien que tout le monde préfère le caractère froid d’Altaïr), ce jeu comporte l’une des atmosphères les plus réussit que j’ai vu ! A Avoir absolument ! 

Les + Du Jeu :

  • Les Villes
  • La durée de Vie
  • L’Atmosphère
  • Le Scénario.

Les – Du Jeu :

  • Visages Horribles
  • Fin mal faite
  • Lame Secrète Trop Puissante

Note Final : 19/20 | by @Devil_Jeff_35

Publicités

Une réflexion au sujet de « [TEST] Assassin’s Creed II »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s